Ou comment se rendre compte que les petites fées, ça grandit aussi…

Et oui, hier on s’est levé tôt Popi, Eloa et moi, pour emmener notre plus grande petite fée au collège. Car la demoiselle est partie. Seule, enfin sans nous ses parents chéris. Avec le collège, quelques profs, pleins d’élèves latinistes, pas mal de copines…. Mais sans sa maman ! Elle était ravie ma petite fée de partir si loin, au soleil qui plus est, avec ses copines !

Et nous, et bien nous on est contents aussi de la voir grandir, et commencer à s’envoler, un petit peu, pour mieux revenir au nid. C’est qu’il est encore bien trop tôt pour s’envoler définitivement. Mais c’est un début.

Alors bien-sûr j’ai hâte qu’elle revienne ma pitchoune, mais j’espère surtout qu’elle va bien s’amuser, profiter à fond de son voyage, et revenir avec de supers souvenirs plein la tête.